samedi 23 août 2014 8 fans de A-ha sur le site 3.720.244 visiteurs depuis le 25/05/2000

articles de presse parus sur le groupe a-ha et solo
Des superstars de sortie

Des superstars de sortie

Article publié le 23-08-2006 - Rédigé par Adresseavisen [www]

Des superstars de sortie pour s’en mettre plein la tête

- Nous ne prenons absolument pas notre popularité ici chez nous comme une chose sûre et certaine, déclare a-ha
Ils se sont réunis pour des répétitions avant les deux seuls concerts de cette année dans notre pays.

A une courte distance de la rivière Aker, et pas très loin de la salle de concert Blå, c’est la qu’a-ha a passé ces derniers jours, pour les répétitions des concerts de stade a Trondheim et Ålesund. Ils ne sont pas encore tout à fait mis d’accord pour la track list.

Nécessite de changer la track list
- Mais nous allons faire certaines chansons que nous n’avons pas jouées depuis un moment, et certaines que nous n’avons peut-être jamais jouées en concert auparavant, déclare Paul Waaktaar-Savoy.

- Notre track list a besoin d’être rafraîchie. Nous allons interpréter certains titres avec une nouvelle approche, et nous avons besoin de faire une pause avec des chansons que nous jouons depuis longtemps, continue Morten Harket.

Les attentes du public sont élevées, et a-ha le sait. Ils sont aussi très exigeants avec eux-mêmes.

- Nous ne prenons pas notre popularite actuelle pour sure et certaine. En absolument aucune facon, declare Harket.

Reconnaissance
a-ha a également connu l’année dernière une forte hausse de l’attention qui lui est portée dans le monde. En particulier au Royaume-Uni.

Par exemple, le premier album d’a-ha, ‘Hunting High And Low’ est mentionne dans la liste des 25 albums qui sont des « plaisirs coupables » dans le numero dece mois de Q Magazine.

- C’est drôle, il s’agit parfois des mêmes journalistes qui nous ont donne une critique négative dans les années 80s (de nos albums), et qui maintenant chantent les louanges de ces mêmes albums, dit Harket.

- Nos nouveaux morceaux ont été bien accueillis, aussi bien en concert que parmi la critique. Cela a commence avant la sortie d’ ‘Analogue’ l’année dernière, en fait ca a commence il y a plusieurs années. C’était quand les journalistes musicaux de journaux comme The Guardian ont commence a nous comparer avec Radiohead, des groupes de ce style. Et ce sont des noms importants auxquels être comparés. Mais c’est la où nous voulons être, précise Magne Furuholmen.

- C’est marrant d’observer la façon avec laquelle les britanniques s’enflamment vraiment. Ca n’arrête pas de grossir. Au début, ils disent que nous avons vendu 20 millions d’albums, l’article suivant que nous en avons vendu 30 millions, puis 40 millions, et a la fin on dirait presque que nous etions la source d’inspiration d’Elvis Presley, dit Paul en riant.

- Attends, tu me perturbes, t’es en train de dire que nous n’avons pas inspiré Elvis ? Ajoute Magne.


Donner une chance aux artistes norvégiens

Dans les années 80, a-ha eut un succès commercial énorme, mais n’était pas reconnu par la critique musicale.

- Nous ne pouvons pas nier que nous en avions très très envie, reconnaît Magne.

Et maintenant ils ont reçu cette reconnaissance, et de la part des principaux journalistes musicaux dans le monde. Mais alors, que reste-il à accomplir pour les seules pop stars internationales venant de Norvège ?

- Et bien, alors, je suppose qu’il ne nous reste plus qu’à arrêter, dit Morten Harket.

Aucune chance. Maintenant, il est temps de passer aux concerts, le travail normal. Le stade Lerkendal ce vendredi, puis Ålesund et Berlin – pour l’instant. Avec Ane Brun et Minor Majority comme premières parties aux deux concerts en Norvège, et D’Sound a Berlin.

- Il est important pour nous de donner une chance aux artistes norvégiens. Nous n’avons jamais eu que des artistes norvégiens en première partie. Et ce n’est pas simplement un beau geste de notre part, ce sont des artistes avec lesquels nous voudrions être associés, explique Morten.

- Tous ces artistes ont une clause dans leur contrat qui stipule qu’ils sont censés dire des choses sympas sur nous, dit Paul. Simple, non ?

- Ca vous fait quoi de vous retrouver ensemble et d’être complètement concentrés sur a-ha pendant des périodes d’une semaine à la fois, après des moments d’occupation intense avec vos projets personnels ?

- On a l’habitude. Ça a toujours été comme ça. Et ce n’est pas comme si nous ne nous rencontrions juste pour les concerts et d’autres apparitions en public. Par exemple, nous avons travaillé sur un projet de disque/chanson, tout comme d’autres artistes, qui seront bientôt annoncés.

- Avez-vous commencé de travailler sur votre prochain album aussi ?

- Individuellement, oui, mais pas encore ensemble, dit Morten.

Juste trois minutes…
- Allez-vous toujours cibler le prestigieux marché britannique ?

- Nous verrons ce qui paraît naturel à l’avenir, pense Paul.

- C’est agréable de se concentrer sur des régions en particulier, nous avons eu nos différentes phases promotionnelles, poursuit Morten.

- Oui, nous avions l’habitude de choisir des pays où nous pouvions aussi être en vacances, maintenant nous choisissons des pays ou nous pouvons travailler, dit Magne en souriant.

- Mais la situation actuelle, c’est que la maintenant nous bouillons sous la surface dans plusieurs lieux. Peut-être nous ne serons pas plus populaires que nous le sommes maintenant, mais peut-être nous pourrions avoir du succès dans plein de pays en même temps, et alors soudainement nous serions la ou nous étions dans les années 80. Je ne pense pas que cela soit si difficile, déclare Morten Harket.

- Peut-être juste une seule chanson, une chanson spéciale ?

- Oui, ces trois célèbres minutes nous séparent de la domination du monde, dit Magne Furuholmen en riant, avant que leur manager ne nous fasse signe pour la troisième fois que les 15 minutes d’Adresseavisen avec les célébrités sont terminées - et le trio doit retourner à ses répétitions avant le concert de vendredi.

Légende de la photo:
Dans la salle de répétitions:
- N’avons-nous pas maintenant trop l’air de « potes de guitare » (guitar buddies), se demande Magne Furuholmen, à gauche.
- Je fiche en l’air cette comparaison, dit Morten Harket.
- N’avons-nous fait assez de photos, la? Se demande Paul Waaktaar-Savoy.

(Traduction par l'équipe de aha-fr.com)

dernieres articles sur A-ha
06-04-2011 [A-ha] : A-ha: La fin d'un parcours nouveau
05-04-2011 [A-ha] : A-ha dévoile son ultime album + DVD (live) nouveau
05-04-2011 [A-ha] : A-Ha prend une retraite anticipée nouveau
12-10-2010 [A-ha] : A-ha au Forest National 11/10/2010 nouveau
16-08-2010 [A-ha] : Le groupe A-ha choisit Sennheiser pour sa tournée d’adieu
16-08-2010 [A-ha] : Dernier single pour A-Ha
16-08-2010 [A-ha] : "Butterfly, Butterfly" : l'ultime single de A-ha
13-08-2010 [A-ha] : Les adieux d'a-ha
20-07-2010 [A-ha] : Interview Paul Waaktaar-Savoy (20/07/2010)
16-05-2010 [A-ha] : Saluting a-ha as the underrated synth-pop trio
16-05-2010 [A-ha] : a-ha waves goodbye to Chicago
16-05-2010 [A-ha] : A-ha Farewell Tour Ends
14-05-2010 [A-ha] : A-Ha Play Second-Ever Chicago Show
12-05-2010 [A-ha] : A-Ha To Play Debut Album In Full At London Gig
12-05-2010 [A-ha] : Take on She: My Wife's Obsession With A-Ha And How I Got Sucked Into the Madness
11-05-2010 [A-ha] : Norweigan pop act a-ha ending on a high note
10-05-2010 [A-ha] : a-ha will be no-mo
10-05-2010 [A-ha] : A-ha to play first album in full at the Albert Hall
10-05-2010 [A-ha] : Band behind Take on Me takes final bow: A-ha still not for teen girls, and still not Swedish.
05-05-2010 [A-ha] : A-ha : Une dernière tournée et puis s'en va

-> Tous les articles sur A-ha et solo